Le blog du Lifestyle : l'actualité dietplus, la perte de poids & le bien-être.

5-baies-1200x600
5-baies-1200x600

Le top 5 des baies

Petites, mais généreuses, les baies regorgent de bienfaits ! Les minéraux et vitamines qu’elles contiennent s’apprécient toute l’année, car ces fruits miniatures peuvent se manger frais, surgelés ou séchés.

L’acérola 

Gorgée de vitamine C, l’acérola en contient 20 à 30 fois plus que l’orange. Particulièrement recommandée avant le retour de l’hiver, cette baie se manipule avec précaution et se conserve au frais pendant 48h. En poudre, l’acérola peut agrémenter une salade de fruits.

La mûre 

De culture ou sauvage, la mûre régale crue ou cuite. Elle se consomme également avec des mets salés. Outre sa grande teneur en vitamine C, elle contient de la vitamine E qui permet de lutter contre le vieillissement prématuré grâce à son action anti-oxydante. 

La groseille

Du petit-déjeuner au dîner, la groseille parfume tous les plats. Outre son goût acidulé, elle permet de réguler le transit et purifie les voies hépatiques. Recommandée notamment lors des coups de fatigue.

La myrtille 

Relativement pauvre en sucres et en calories, la myrtille comble formidablement la faim ! Sa forte teneur en fibres permet d’atteindre rapidement la satiété. Ce fruit est aussi recherché pour ses vertus anti-oxydantes. 

La baie de Goji 

Uniquement commercialisée sous forme séchée en France, la baie de Goji contient 21 vitamines et minéraux. Si elle affiche un index glycémique bas, sa valeur calorique impose toutefois une consommation modérée et occasionnelle. 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Du 11 au 17 octobre, Constance Charavay et Catherine Guezennec ont participé au Rally Adventure, en Géorgie. Dans ce pays aux confins de l’Europe orientale, à bord de leur 4×4, le dépaysement était total par rapport à leur cadre habituel (le centre dietplus de Langon pour Constance, celui de Carbon-Blanc pour Catherine) !

Si l’on vous dit noir du Brésil, Jaune de Paris ou Bleu de Hongrie, vous pensez à un nuancier ?

Le bureau, c’est le lieu de toutes les dérives alimentaires ! Entre les croissants, les petits cadeaux et les pots de départ… gare aux entorses à vos bonnes résolutions. Faire un écart ponctuellement ?

Une baisse d’énergie passagère (à ne pas confondre avec la fatigue chronique) peut arriver à différents moments de la journée. Quand le coup de pompe survient, c’est souvent déjà trop tard. Et autant le dire tout de suite : grignoter des aliments sucrés (gâteaux, bonbons…) en escomptant un boost d’énergie magique n’est pas la solution ! En la matière, il vaut mieux prévenir que guérir, en agissant en amont, au quotidien. A commencer par l’alimentation !