Le blog du Lifestyle : l'actualité dietplus, la perte de poids & le bien-être.

Betterave-1172x1181
Betterave-1172x1181

Le saviez-vous ? La betterave

Celle que nous retrouvons dans nos assiettes est la betterave potagère (ou betterave rouge), dont nous consommons la racine. Mais cette plante très polyvalente est également cultivée pour la production de sucre (betterave sucrière) ainsi que pour l’alimentation animale (betterave fourragère). 

Disponible toute l’année 

La betterave potagère se récolte de juillet jusqu’à fin octobre. Si vous parvenez à la trouver crue, ou si vous la cultivez dans votre potager, il est possible de la râper afin de la consommer en crudité. Mais dans le commerce, on la trouve principalement cuite et emballée sous vide : elle peut ainsi se consommer toute l’année et sous des formes variées : en salade (où elle se marie fort bien avec l’endive), en soupe, en purée… 

Apport en vitamines 

Appréciée pour sa douceur en bouche, labetterave est relativement sucrée et calorique pour un légume. Mais rien que pour sa haute teneur en vitamines (C et B9), il est profitable d’en manger occasionnellement. 

Colorant naturel 

Envie d’une touche d’originalité pour vos pâtes ou votre riz ? Incorporez un morceau de betterave à l’eau de cuisson, et vos féculents en rosiront de plaisir ! 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Du 11 au 17 octobre, Constance Charavay et Catherine Guezennec ont participé au Rally Adventure, en Géorgie. Dans ce pays aux confins de l’Europe orientale, à bord de leur 4×4, le dépaysement était total par rapport à leur cadre habituel (le centre dietplus de Langon pour Constance, celui de Carbon-Blanc pour Catherine) !

Si l’on vous dit noir du Brésil, Jaune de Paris ou Bleu de Hongrie, vous pensez à un nuancier ?

Le bureau, c’est le lieu de toutes les dérives alimentaires ! Entre les croissants, les petits cadeaux et les pots de départ… gare aux entorses à vos bonnes résolutions. Faire un écart ponctuellement ?

Une baisse d’énergie passagère (à ne pas confondre avec la fatigue chronique) peut arriver à différents moments de la journée. Quand le coup de pompe survient, c’est souvent déjà trop tard. Et autant le dire tout de suite : grignoter des aliments sucrés (gâteaux, bonbons…) en escomptant un boost d’énergie magique n’est pas la solution ! En la matière, il vaut mieux prévenir que guérir, en agissant en amont, au quotidien. A commencer par l’alimentation !