Le blog du Lifestyle : l'actualité dietplus, la perte de poids & le bien-être.

HARICOTS-1200x600
HARICOTS-1200x600

Le légume du mois : le haricot vert

Depuis notre enfance, nous rêvons de faire comme Jack et grimper sur un haricot magique. A défaut, tournons-nous vers le haricot vert !

Avec seulement 33 kcal pour 100 g, le haricot vert fait partie des aliments à privilégier. Ce n’est pas un légume ordinaire : il s’agit en réalité d’une forme immature qui est consommée avec sa gousse, contrairement à ses cousins dont on ne mange que le grain. En le semant au printemps, les chanceux auront le plaisir de pouvoir récolter plusieurs fois un même pied en juillet et août. C’est ainsi qu’en été, il vient garnir les étals des marchés, mais aussi nos assiettes.

Incroyablement riche en fibres, le haricot vert favorise le transit intestinal. Il contient de nombreuses vitamines et des sels minéraux : sodium, potassium, magnésium et fer.

Il faut dire qu’en cuisine, le haricot vert est lui aussi magique ! Tout d’abord, sachez que vous pouvez en grignoter cru, sans toutefois en abuser pour pouvoir bien le digérer. Il est également disponible en conserve, où il garde un goût proche du produit frais.
Côté cuisson, vous avez l’embarras du choix : à la vapeur, à la poêle, à l’eau. N’hésitez pas à le déguster seul, en accompagnement, en soupe. Sa forme allongée en fait un allié pour la décoration de votre assiette : ligotez-le petit fagot, alignez le pour faire un bonhomme, entourez votre repas de ses rayons de soleil… Tout est permis, faites parler votre imagination !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin

Du 11 au 17 octobre, Constance Charavay et Catherine Guezennec ont participé au Rally Adventure, en Géorgie. Dans ce pays aux confins de l’Europe orientale, à bord de leur 4×4, le dépaysement était total par rapport à leur cadre habituel (le centre dietplus de Langon pour Constance, celui de Carbon-Blanc pour Catherine) !

Si l’on vous dit noir du Brésil, Jaune de Paris ou Bleu de Hongrie, vous pensez à un nuancier ?

Le bureau, c’est le lieu de toutes les dérives alimentaires ! Entre les croissants, les petits cadeaux et les pots de départ… gare aux entorses à vos bonnes résolutions. Faire un écart ponctuellement ?

Une baisse d’énergie passagère (à ne pas confondre avec la fatigue chronique) peut arriver à différents moments de la journée. Quand le coup de pompe survient, c’est souvent déjà trop tard. Et autant le dire tout de suite : grignoter des aliments sucrés (gâteaux, bonbons…) en escomptant un boost d’énergie magique n’est pas la solution ! En la matière, il vaut mieux prévenir que guérir, en agissant en amont, au quotidien. A commencer par l’alimentation !